Un musée européen des étudiants à Bologne... Et en France ? PDF Imprimer Envoyer
      
Écrit par Jean-Philippe Legois   
Mercredi, 08 Avril 2009 15:14
 
 Le 28 mars 2009, a été inauguré, à Bologne, le Musée européen des étudiants !
L'initiative de l'Université de Bologne, fruit d'un travail qui a commencé il y a près de quinze ans, est remarquable et est un signal fort pour toutes celles et tous ceux, en Europe et dans le monde, qui souhaitent sauvegarder et valoriser les archives et mémoires étudiantes. La France parviendra-t-elle à relever le défi et à développer un pôle national s'inscrivant dans un réseau européen, voire international ?
         
C'est devant une assistance nombreuse, où la goliardie n'était pas en reste, que Pier Ugo Calzolari, recteur de l'Alma Mater Studiorum, l'Université de Bologne (au centre sur la photo ci-contre), a inauguré ce premier musée consacré aux étudiants en Europe !
Le principal artisan, concepteur et maître d'oeuvre, de ce lieu unique dans la première des universités européennes est Gian Paolo Brizzi, directeur du Musée et professeur d'histoire moderne dans cette université (à gauche). 
 
 
 

L'affiche (ci-contre) du congrès de 1926 de l'Union nationale française est une des centaines de pièces exposées en permanence au MeuS, parmi plus de 2000 pièces patiemment collectées à travers le monde pendant cette quinzaine d'années et qui alimenteront des expositions temporaires supplémentaires. Gian Paolo Brizzi et son équipe nous invitent à un voyage au coeur de la mémoire étudiante européenne, du Moyen-Age au second vingtième siècle. Un des fils conducteurs est la spécificité de la population étudiante, qui conquiert et cultive son autonomie, en s'auto-constituant comme pouvoir spécifique, arborant ses propres masses au XVIe siècle et revendiquant, dans les "années 68", le "pouvoir étudiant" (cf. ci-dessus). 

  

Un autre fil conducteur est le folklore étudiant, de Villon à la goliardie ou la faluche : population spécifique, les étudiants se dotent de leurs codes culturels (cf. ci-dessus). Ce voyage dans le temps est aussi un voyage dans l'espace européen, notamment en France, en Angleterre, en Allemagne,... Et en Italie ! En plus du folklore ou de la politique, le MeuS aborde les thèmes de la mobilité, des femmes, du sport, de la méritocratie... Avant de partir pour Bologne, jetez un oeil sur le dépliant du MeuS ! Un des voeux de 68 est donc exaucé : nous ne mourrons pas idiots ! Le président de la République italienne ne s'y est pas trompé en saluant cette inauguration (cf. ci-dessous)...
Espérons que la France saura également donner sa place à la mémoire étudiante ! 

 
  

 

                                                   Mis à jour le Samedi, 18 Avril 2009 11:34  

Creusons le sillon des mémoires étudiantes !

Nous avons choisi de poursuivre notre action de sauvegarde et de valorisation… « par le fait ». S"appuyant, à présent, sur la convention de partenariat avec le ministère chargé de la Culture (Archives de France), la Cité des mémoires étudiantes continue à travailler à construire des partenariats pérennes en attendant d'obtenir le soutien d'autres ministères, notamment celui chargé de l’enseignement supérieur (pour mémoire, notre lettre ouverte). Mais, sans attendre ces soutiens institutionnels, nous « comptons sur nos propres forces » et sur vous-mêmes en alimentant un fonds de dotation, permettant de rassembler les dons de particuliers et de structures privées. N'hésitez pas à nous soutenir, ceci vous donnant droit à une déduction fiscale... Rejoignez également la Cité sur Facebook et Twitter !

* 153, rue D. Casanova, Aubervilliers. T°: 0143528804. Mel : info@citedesmemoiresetudiantes.org

© 2017 Cite des memoires etudiantes
Kostenlose Joomla Templates von funky-visions.de - powered by greatnet.de VServer
ANEMOAPR08 15
Zurück zur Startseite Menü anzeigen Schriftgröße ändern - klein Schriftgröße ändern - mittel Schriftgröße ändern - groß